Le collège

Des nouvelles de notre partenaire développement durable, la Main Verte

Par admin cite-bachelard3, publié le samedi 6 février 2021 09:38 - Mis à jour le samedi 6 février 2021 09:38
photoarticle 6 février.PNG
Article paru dans l'Est-Eclair le 6 février, continuons à trier tous ensemble. Venez déposer tous les déchets recyclables dans le hall du collège

 

En un an, la collecte de capsules de café a quasiment triplé.

 

La Main verte amasse toujours plus de déchets

CLÉMENT BATTELIER

 

 

Est aubois. L’action citoyenne portée par la Vendeuvroise Delphine Derré a dépassé les 80 000 unités collectées en 2020.  

33 743 en 2018. 64 190 en 2019. 83 022 en 2020. C’est la progression, exponentielle, que connaît l’action de collecte de déchets menée par la Main verte. Grâce à ses différentes brigades liées à des emballages de différents produits (brioches, pain de mie, produits cosmétiques, lingettes, stylos, bâtons de colle…), l’action citoyenne créée par Delphine Derré, habitante de Vendeuvre-sur-Barse, en partenariat avec TerraCycle, continue à creuser son sillon. Au point, d’ailleurs, de se rapprocher d’acteurs publics ayant pour charge la collecte des déchets.

 

LE BOOM DES CAPSULES DE CAFÉ

 

En décembre dernier, nous relations le passage symbolique de la tonne de stylos et feutres destinés à être recyclés. Si on regarde plus en détail les chiffres du bilan de l’année précédente, on constate que certains produits ont connu des bonds spectaculaires. On pense par exemple aux capsules de café – de 9 500 entre le 1 er novembre 2018 et le 30 octobre 2019 à 26 000 entre le 1 er novembre 2019 et le 30 octobre 2020, le premier confinement étant sûrement passé par là – et aux brosses à dents et autres tubes de dentifrice, de 587 à 3 000 sur les mêmes périodes.

Pour rappel, chaque déchet collecté donne un point d’une valeur d’un à trois centimes d’euros, suivant la brigade. Les points sont ensuite convertis en dons financiers faits par TerraCycle, qui les verse directement sur le compte des associations choisies. Fort logiquement, suivant la hausse conséquente du nombre de déchets collectés, les retombées financières ont elles aussi pris de l’épaisseur, même si elles restent modestes (811,21 € en 2020 contre 595,47 € en 2019). « L’argent gagné grâce aux collectes a été finalement reversé à une quinzaine d’associations, dont plusieurs en lien avec des collèges et écoles primaires qui participent aux collectes avec la mise en place de boîtes dans leurs établissements » , précise Delphine Derré.

En parallèle, grâce à sa réussite à un concours à part l’an passé, la Vendeuvroise a recueilli un joli bonus de 1 350 €. Le bénéfice premier, cependant, n’est pas uniquement financier. En effet, chaque déchet collecté par la Main verte est recyclé et transformé en une nouvelle matière utilisée dans la fabrication d’objets courants.