Les actualités de la cité

Pour la cité Gaston-Bachelard, ce sera un complexe sportif

Par admin cite-bachelard3, publié le samedi 10 avril 2021 08:56 - Mis à jour le samedi 10 avril 2021 08:56
photo gymnase.PNG
Article paru dans l'Est Eclair le 9 avril, Clément Batelier

Comme son ancêtre, le gymnase le plus récent de la cité scolaire Gaston-Bachelard (1992) devrait laisser la place à un unique complexe sportif. Photo d'archive

Les élus se sont prononcés favorablement pour la construction d’un seul bâtiment multifonctions en lieu et place des deux gymnases actuels, obsolètes. Pour autant, il faudra obtenir les aides suffisantes pour le voir sortir de terre.  

 

Si tout se passe comme prévu, à l’horizon 2025, le millier d’élèves de la cité scolaire Gaston-Bachelard de Bar-sur-Aube – et les licenciés des associations locales qui viennent s’y entraîner – devraient s’ébaudir dans un complexe sportif flambant neuf. La communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube, en effet, privilégie cette option pour la réhabilitation des deux gymnases de l’établissement.

LE COÛT DE FONCTIONNEMENT ENCORE À ÉVALUER

Un choix motivé par des raisons à la fois économiques – les deux autres hypothèses s’avérant plus onéreuses –, pédagogiques et d’espaces à exploiter. « C’est celle qui satisfait tout le monde aujourd’hui » , souligne Claire Chaput, du cabinet Massonet, responsable de l’étude de faisabilité récemment présentée aux élus.

Demandée par l’Éducation nationale et les forces vives de la cité scolaire, la diversité des pratiques devrait y être ainsi garantie. Sont prévus, en plus de terrains extérieurs, un mur d’escalade et une salle dédiée à la musculation et au tennis de table. Le nouvel équipement est pensé également en complément du Cosec de la ville de Bar-sur-Aube. Illustration avec les gradins qui seront amovibles, l’organisation de compétitions étant plutôt programmée au complexe sportif Pierre-de-Coubertin. « Le mur d’escalade sera adapté à l’initiation pour les collégiens. Les élèves qui préparent le baccalauréat, eux, iront au Cosec de la ville » , ajoute Régis Renard, vice-président qui s’occupe notamment du sport.

Le futur complexe sportif pourra accueillir de six à huit classes en même temps, soit un potentiel de 240 élèves.

La suite à lire sur l'est-éclair.fr